Reynald Roussel | Un autre regard sur l’invisible

Emission programmée sur Akasha MédiaradioTV le jeudi 17 mai 2018 à 18H avec Reynald Roussel.
Un autre regard sur l’invisible.
Extraits
“J’ai un faculté qui n’est pas un don divin. Cela peut être une faculté qui s’ouvre ou non. Cela peut s’ouvrir pendant l’enfance mais également adulte. Souvent les facultés s’ouvrent après un choc émotionnel, un accident, une maladie…
Nous ne sommes pas non plus missionné, on ne coupe pas nos facultés, c’est nous-mêmes qui le décidons. C’est en tout cas ce que je pense, c’est ma vérité.

Au début je recevais de la part des gens de l’argent pour leur transmettre des message et les faire devenir médiums. J’ai du renvoyer l’argent par courrier en recommandé, ca me coûtait de l’argent. C’est pour vous dire qu’on peut facilement devenir manipulateur. Beaucoup aimeraient devenir médiums et même il existe des écoles. Sauf que dans ses écoles on peut apprendre à devenir clairvoyant mais pas médium, on ne peut pas voir les défunts mais les intermédiaires entre le plan visible et le plan invisible. Donc les stages ne vous aideront pas à percevoir l’invisible.

Un médium bien aligné, c’est moi, je suis clair, je suis honnête. Il n’y a pas que moi qui le sois bien sûr, mais pleins le sont. C’est avant tout être dans le respect des gens qui viennent pour avoir un contact. Nous ne sommes ni médecin ni thérapeute, mais nous pouvons en dernier recours. Pour les personnes qui n’ont pas d’argent, je ne prends rien, car tout le monde à le droit de venir. Si on sait donner, le ciel ou l’univers redonne de toute façon. On ne peut pas dire à une maman qu’on ne peut pas la prendre parce qu’elle n’a pas d’argent. Je le fais pour les gens dans la douleur, pas pour des deuils qui datent de 50 ans en arrière bien sûr. Les gens dans ce cas me laissent ce qu’ils veulent, c’est un échange.”