Elisabeth Horowitz – Psychogénéalogie, se libérer du destin familial

Emission programmée sur Akasha MédiaradioTV le mardi 27 mars 2018 à 18H avec Elisabeth Horowitz.
Psychogénéalogie – Se libérer du destin familial.

Avec Elisabeth Horowitz nous allons parler de psychogénéalogie et comment se libérer du destin familial qui nous empêche d’avancer. C’est notre arbre généalogique. Il est passionnant de se dire que nos problèmes ne sont pas personnels mais qu’ils viennent peut-être de la génération de nos parents, de nos grands-parents, voire même de nos arrières grands-parents, donc qu’il faut remonter une centaine d’années avant soit pour comprendre qu’en fait nos difficultés viennent d’un héritage psychologique psychique au travers des générations avant la notre.

Ce qu’il faut comprendre c’est que la destinée de chacun dans l’arbre généalogique est tout à fait personnelle et unique. Tous les détails sur l’histoire et le positionnement de chaque membre d’une famille sur l’arbre généalogique est important pour comprendre en autre si nos ascendants ont été aimés comme ils devaient l’être, ce qui est rare et est valable aussi pour nous. On se rend compte que l’arbre généalogique est inclus dans un tissu historique qui fait que va se répercuter sur la cellule familiale des traumas liés au contexte historique et à la classe sociale.

Les informations importantes sont l’ambiance familiale notamment au moment de la conception, l’ambiance après conception, voir pendant la période de l’accouchement. Pourquoi nos parents nous ont conçu ? Pourquoi à tel moment ? Donc savoir ce qui s’est passé dans leur vie juste avant notre conception. Et on s’aperçoit qu’il existe des éléments décisifs principaux et souvent la perte d’une personne dans leur propre généalogie. Un parent, un grand parent qu’il arrive cette idée de remplacer la perte par la conception. D’où l’intérêt de connaître la vie familiale avant la conception. Décès, mariage, d’autres naissances…

Connaître les éléments déclencheurs intrafamiliaux qui ont pu susciter chez nos parents l’envie ou le besoin de concevoir un enfant. Ces événements marquants peuvent avoir eu lieu même un ou deux ans auparavant.

PARTAGER